Le Bloc à Brouillons

Accueil  Blog  Nouvelles  Téléchargements  Liens  FAQ 

Début Précédent Scenario FlightGear inspiré de faits réels Suivant Fin

Rubrique : Simulateur de vol - par Bubu

Simulation de vol de Nantes à Cardiff à bord d'un Cessna 337 proche du modèle qui se serait abimé en mer au nord de Guernesey, île située à 50 km des côtes de Normandie . Le centre de contrôle aurait perdu l'écho radar 25 minutes après le décollage .  La vidéo est un condensé des 90 minutes de vol  qui séparent les deux aéroports  . C'est pour moi l'occasion de découvrir le programme de montage vidéo ShotCut  ( Libre et gratuit) qui se révèle  excellent .

La qualité de l'image sur écran 1600* 900 est  formidable  pour une vidéo mp4 de  223 MB avec une musique d'enfer inégalable ( selon moi ),   retrouvée quelque part dans les archives des années disco ( 75-80) . Gain de la bande son fixée à 85 db pour protéger nos oreilles !

Dans le monde aéronautique, l'heure de référence utilisée est l'heure universelle UTC appelée Zoulou.
La distance est en Miles nautiques  (NM= 1852 mètres)  et l'altitude en Pied (  Ft= 0,3048 mètres)
La vitesse est exprimée en Nœud ( nd ou kt = 1,885Km/h)

Avant le décollage il faut enregistrer le plan de vol mentionnant l'immatriculation de l'avion, le régime de vol, le type , les équipements , l'heure , la vitesse etc... et la route
La route reprend les références de balises radio, un peu comme les petits cailloux  semés par le petit poucet pour retrouver son chemin de retour à la maison .
Le pilote en vol  IFR (Instrument Flight Rules) a divers appareils  de navigation pour suivre cette route lorsque le vol à vue  VFR  ( Visual Flight Rules ) n'est pas autorisé .


Initiation à  la navigation  Simulation de FlightGear 

NantesAero31.jpg

LFRS ( Nantes - piste 31)

NantesPV.jpg

Edition du plan de vol  automatique

NantesPV3.jpg
 

En  bleu la route théorique  , en rouge la zone de la perte de l'écho radar 

Je décolle  de Nantes ( LFRS piste 31) à   9H50   ( temps clair , bonne visibilité), je vole à 160 Nm/h .

Le Cessna utilisé en simulation est un avion proche du Piper Malibu  

Cap balise Radio NDB DR 390 pour commencer .

Après 25 min je suis proche de Dinan , je vais sur ST Malo .  

Je me branche sur une station VOR 112.2 à l'approche des iles.

Arrivé à destination (EGFF)  à 11 h 25 après 1 h 35 de vol et un peu atterrissage plus que foireux .


 

Pensez passer sur grand écran et haut - parleur pour apprécier le vol .

EclairageInstruments2.jpg

Interrupteur éclairage des instruments de navigation .

Vol de nuit , proche de se qui a du se passer en réalité .
Températures négatives, risque de gel ! 
Demande d'autorisation de décollage ,
immatriculation N264DB, transpondeur allumé .
Décollage  à  20h15 zoulou .  
Vol au instruments , altitude 5000 ft  ( Niveau de vol IRF 50)
Vitesse 180 nd  (Cap NDB 390)

20h35 je suis sur Renne
20H50 je quitte la côte française (Cap VOR 112.2)
21h05 je suis au dessus de Guernsey
Soit 51 minutes de vol

Ce qui est écrit dans la presse au sujet du drame  :

« Qu'est-ce que j'ai peur ! »

La presse argentine a révélé mardi soir que le footballeur argentin avait envoyé un message vocal à des proches dans lequel il s'inquiétait de l'état de l'avion.

« Je suis dans l'avion, on dirait qu'il va tomber en morceaux, et je pars pour Cardiff » (pour rejoindre son nouveau club), a dit l'ancien joueur de Nantes dans un message transmis via la messagerie WhatsApp et reproduit par des médias argentins. 

« Si dans une heure et demie vous n'avez plus de nouvelles de moi, je ne sais pas si on va envoyer des gens pour me rechercher, parce qu'on ne va pas me trouver, sachez-le. Papa, qu'est-ce que j'ai peur! », ajoute-t-il. 

L'Uruguayen Diego Rolan, ex-coéquipier de Sala à Bordeaux, avait auparavant révélé l'existence d'un tel message vocal. 

Et c'est pas tout …...

Il apparaît que le pilote  Dave Henderson qui devait quitter Nantes pour Cardiff avec à son bord le joueur de football ne s'est pas présenté au départ alors que sa carte d'identité a bien été enregistrée à  l'aéroport de Nantes le 21 janvier et que les langues allaient bon train pour mettre en cause sa licence de pilotage . En tout cas lui n'a pas pris l'avion ou celui-ci ne s'est pas écrasé en mer . Cherchez l'erreur ?

L'enquête va se poursuivre du côté de l'aéroport  afin de savoir qui pilotait ce monomoteur. D'un autre côté les recherches sont arrêtées , puis reprises .

D'après la presse c'est David Ibbotson qui est aux commandes. 

C'est un pilote expérimenté mais qui  selon certaines sources ne disposait pas d'une licence pour un tel vol  .
Certaines sources évoquent  deux  plans de vol enregistrées , ce qui n'est déjà pas normal mais que de plus il y aurait une erreur d'immatriculation de l'appareil . 

Voilà qui n'est pas très rassurant !

 

pIM.jpg

Piper Malibu PA-45

Quid des systèmes de communication :

Outre la radio de bord pour les communications verbales avec la tour , l'avion est  équipé d'un transpondeur  (radar secondaire) qui permet aux contrôleurs aériens de le localiser et de connaître son altitude ce que  le radar  primaire qui reflète  l'écho de l'onde sur la surface ne permet pas . Le transpondeur permet également d'identifier l'appareil et de transmettre des codes  de détresse notamment .

Même si Cardiff est loin d'être au bout du monde et Sala une vedette du foot , cela ne change rien aux procédures et aux respects des règles de sécurité . 
 

Pourquoi cette  simulation :

Pour tout dire ça me rappel un livre lu il n'y a pas longtemps . Le copain d'un jeune musicien lui propose de le conduire en avion privé sur les lieux d'un concert . Ils se perdent en montage et s'écrasent . Heureusement il y a une épaisse couche de neige , le jeune s'en sort vivant et se bat pendant de nombres nuits contre le froid et la peur . L'histoire se termine bien dans la mesure où les équipes de sauvetage ont fait preuve de ténacité et de bon sens .

Je souhaitais un scénario pour mon prochain vol et j'ai sauté sur l'occasion . Loin de moi l'envie de me transformer en Colombo , y'a juste que derrière l'accident  il y a dans la presse des choses qui interpellent. 

 

Les recherches   nécessitent  des données précises,  ce n'est pas comme rechercher un avion au sol.
La Manche a une profondeur de 180m à son point le plus profond pour une moyenne de 54 mètres , il faudra tenir compte  des courants et du relief marin  d'autant que ce type d'avion ne dispose pas de système de balise de détresse .


L'enquête  pour déterminer les causes de l'accident  ne sera pas facile ,  ce type d'avion n'étant pas équipé d'une boite noire  qui enregistre les données du vol  .

Jour après jour la presse en parle :


Monde.fr

".....25 minutes après le décollage, l'avion a disparu des écrans radars

Le PA-46 qui a décollé lundi vers 20 h 15 de Nantes-Atlantique a établi des liaisons avec la tour puis l'approche de Nantes. Le relais a été pris ensuite par le centre de contrôle de Brest avant le transfert vers London Control. Environ 25 minutes après le décollage, l'avion a disparu des écrans radars des contrôleurs britanniques. Il se trouvait alors au-dessus des eaux territoriales britanniques par le travers de l'île de Guernesey. Les autorités n'ont pas fait part d'un éventuel message radio du pilote indiquant une panne ou une autre difficulté….."

Le Parisien.fr 

"D’abord présenté comme Dave Henderson, un pilote « très expérimenté », l’homme derrière les commandes du Piper PA-46-310P disparu des radars vers 21 heures lundi soir, était en fait un autre « Dave », David Andrew Ibbotson, selon les conclusions d’une enquête parue dans un journal local anglais, le Grimsby Telegraph.

L'homme d’une soixantaine d’années, domicilié dans une petite ville du nord de l’Angleterre, avait confié dans un message Facebook daté du 19 janvier, être « un peu rouillé avec le système d’atterrissage aux instruments (ILS = Instrument Landing System ) »."

Le Figaro.fr

Le quotidien argentin OIé affirme que l'entourage, qui n'a pas reçu d'explication légale concernant l'arrêt du survol de la mer par les équipes de secours, s'apprête à financer des recherches dans la Manche en mobilisant des bateaux et des plongeurs. L'information a été confirmée au média par un ami d'enfance de l'ex-attaquant nantais. De nombreux footballeurs ont apporté leur soutien à la famille ces dernières heures en demandant à ce que les secours soient maintenus, y compris Lionel Messi ce vendredi.

Des chances de survie jugées «infimes»

Jeudi, presque 72 heures après la disparition des radars de l'appareil, à une vingtaine de kilomètres au nord de Guernesey, la police de l'île anglo-normande avait annoncé la fin des recherches qui n'avaient donné aucun résultat jusqu'alors. «Nous avons passé en revue toutes les informations disponibles (...) et avons pris la décision difficile de mettre fin aux recherches», a annoncé la police, soulignant que les «chances de survie à ce stade sont infimes.»

28/01/19 - 20:46 - Le contenu des messages entre Emiliano Sala et Jack McKay

On sait depuis plusieurs jours que le vol d'Emiliano Sala entre Nantes et Cardiff a été organisé par Mark McKay, un agent qui est intervenu dans le transfert du joueur à Cardiff City, et fils de Willie McKay, un autre agent britannique connu dans le monde du football. Par ailleurs, les messages échangés entre Jack McKay, autre fils de Willie McKay et également joueur de Cardiff, et Emiliano Sala pour organiser ce voyage ont été rendus publics ce week-end. Vendredi 18 janvier - Jack McKay : "Mon père m'a dit que vous rentreriez chez vous demain, je pourrais prendre un avion pour vous emmener directement à Nantes et revenir lundi, à l'heure qui vous convient, pour que vous puissiez vous entraîner mardi". Emiliano Sala : "Ah, c'est génial, je voyais s'il y a des vols pour aller à Nantes demain". McKay : "Il a dit qu'il pourrait organiser un vol pour aller directement à Nantes". Sala : "Combien cela coûtera-t-il ?". McKay : "Rien, il a dit que si tu m'aides à marquer des buts, cela ne coûtera rien".

28/01/19 - 23:17 - Les aberrations du plan de vol du pilote d'Emiliano Sala

Selon Ouest-France, qui s'est procuré des documents pour le moins accablants, le pilote chargé de conduire Emiliano Sala à Cardiff aurait fait preuve d'une "impréparation totale". David Ibbotson aurait en effet, selon le quotidien régional, déposé deux plans de vol pour le voyage Nantes-Cardiff. L'un était prévu pour 9 heures, l'autre à 20 heures. Celui qui aurait préparé le vol grâce à une banale application iPhone se serait, qui plus est, trompé dans l'immatriculation de son avion, aurait fait quelques indications fantaisistes et autres changements de dernières minutes. Pire encore, celui qui n'avait pas de licence pour piloter aurait, toujours selon Ouest-France, décidé de voler à vue. Un choix étrange alors que les conditions météorologiques n'étaient pas du tout adaptées pour.

30/01/19

Le Soir.be

Les débris de deux sièges sont retrouvés sur une plage française . Ces débris, dont certains ont été retrouvés lundi, ont été découverts sur une plage de la commune de Surtainville, dans le département de la Manche. C’est le Bureau d’Enquêtes et d’Analyses (BEA), l’autorité responsable de la sécurité de l’aviation civile en France, qui a transmis ces informations à l’AAIB. Une zone d’environ 13 kilomètres carrés a été délimitée.

La Manche Libre.fr 
 

"J'ai vu quelque chose de gris qui flottait"

Les débris ont en réalité été découverts samedi 26 janvier 2019 par Josette Bernard, qui tient des gîtes dans la commune. Elle raconte : "C'était l'après-midi. Je faisais ma balade habituelle. Quand je suis revenue, j'ai vu quelque chose de gris qui flottait et qui arrivait avec les vagues. Je me suis aperçue que c'était le dossier d'un siège d'avion. Il n'était pas du tout abîmé. Je l'ai remonté au niveau de la bouée de sauvetage et j'ai fait le 17 pour avoir la gendarmerie."

02/02/19

ParisMatch

"Nous pourrons opérer demain Dimanche ", a déclaré l'océanographe David Mearns, dirigeant de la société Blue Water Recoveries, lors d'un point presse sur l'île de Guernesey.

Le spécialiste de la recherche d'épaves en mer a précisé qu'il dirigerait une équipe de sept personnes sur un navire, le FPV Morven, qui opérera 24 heures sur 24. Il a ajouté que ces recherches seraient menées "en étroite coordination" avec le Bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB), qui a également décidé d'entreprendre des recherches sous-marines, dans une zone de 13 km2 au nord de Guernesey. Selon M. Mearns, l'AAIB est "très confiant" sur le fait que l'avion pourrait se trouver dans cette zone.

04/02//19

Le Vif.be

David Mearns, le dirigeant de la société Blue Water Recoveries, mandatée par la famille de l'attaquant pour mener des recherches sous-marines, a indiqué sur Twitter que l'épave avait été "localisée tôt dimanche matin" par son navire équipé de sonars, le FPV Morven, peu après le début de sa mission.

Une vidéo est diffusée sur plusieurs sites Web on peut y lire les coordonnées UTM . 
D'après les enquêteurs il y a un corps non identifiable à l'intérieur , tout est fait pour remonter l'avion qui est à 65 m de profondeur et entier !

LocalisationAvion2.jpg

30u.jpg

30U2.jpg



 


Date de création : 26/01/2019 @ 08:50
Haut
freeguppy.org © 2004-2019 En savoir plus ...

Document généré en 0.04 seconde