La piscine de A à Z

Nouveautés du site
(depuis 14 jours)
Articles
Nouvelles
Articles
Nouvelles
Visites

 653814 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

La pâte de verre   a été dès le début  l'option par défaut . Ce choix est déterminant dans le type de structure, ce n'est pas l'option la plus simple  mais quand on aime....

Elle est résistante aux  produits chimiques, insensible aux chocs thermiques  et aux rayons ultraviolets . La teinte est pleine masse ce qui  sous l'effet du soleil donne au bassin un effet des plus lumineux .  

Quoi qu'en pensent certains, il n'y a aucune raison de craindre le gel ...

 

Certains "piscinistes professionnels" ont bien tentés de  vanter les qualités du liner.... 
En vain .  Comme je me  charge des travaux,  la différence de prix n'est finalement pas énorme et  même renforcé un liner imitation mosaïque est  moins  esthétique et moins résistant  qu'une finition en pâte de verre . 

Evidemment placer un liner est bien plus rapide et moins exigent au niveau de la structure .


Il n'aura pas été facile de trouver  un produit  de qualité à un prix raisonnable ...à savoir de la pâte de verre  à  18 euros le m²   . Le produit sera  trouvé en France et livré  en Belgique . 

Livraison.jpg

 

J'en suis à moins de 30 euros/m²  en la plaçant moi-même avec la colle et les joints en sachant que de toute façon pour le liner il était nécessaire de cimenter . 

L'enduit sera juste plus épais et hydrofugé   .  

 

Avant de passer à la mise en œuvre . Il est bon de procéder à quelques essais, comme pour déterminer le  bon peigne pour encoller .

 

 

peigne4mm.jpg

2mm c'est pas assez,, 4mm c'est parfait , l'ensemble du carreau est couvert et la colle ne ressort pas des joints .

 


Bon à savoir : Fiche technique  concernant le risque de décollement .

 

 



Je profite d'un reste de mortier lors de la réalisation du local technique pour faire un petit essai au niveau de l'arrondi des angles .

 

 

test arrondis local.jpg

 

Il est difficile de faire des découpes  dans les carreaux de pâte de verre,  il faut donc éviter les grands rayons  qui s'il faut  aller dans les détails nécessitent de nombreuses découpes ... avec des petits carreaux de grés il en serait autrement .


Le rayon idéal est de 4cm , ce qui correspond à deux carreaux de pâte de verre  et donc peu ou pas de découpes . Couper la pâte de verre avec précision est difficile même avec un bon outil . Une petite zone angulaire nécessite moins de découpes triangulaires , autant éviter les grands rayons .

  

 


La pose de la mosaïque , c'est comme la peinture, c'est plus facile  lorsque le travail est bien  préparé et  que les outils sont adaptés .  

Les règles sont simples, partir bien  de niveau et sur un  support plat   ( sans bosse) .
Les quelques imperfections doivent  avoir été corrigées quelques jours plus tôt avec un mortier auquel a été ajouté un plastifiant .  On en profite pour terminer l'arase sous la margelle et  tirer un joint  polymère autour du skimmer et des rémouleurs.

Cette finition permettra un travail plus soigné, d'économiser de la colle  et surtout de prévenir des défauts d'étanchéité .

Le mur est préalablement  dépoussiéré et badigeonné avec un fixateur pour support absorbant (par temps chaud cela ralentira la prise de la colle et  donc une meilleure adhérence à long terme ) .

La pose  se fait avec un peigne adapté  pour éviter un excès de colle .  Il est conseillé de travailler par temps sec  et pas trop chaud  . ...ça tombe bien il fait froid et humide !
 

mosaique_couche2.jpg


 

On bouleverse les habitudes en commençant par le haut, sous la margelle ... Rien n'empêche de travailler de façon "classique"  ,  par le centre du sol en remontant sur les parois . Cette méthode garantit un meilleur alignement des carreaux mais me semble moins adaptée à la situation. Chaque ouvrage a ses spécificités  et ses contraintes .  N'oublions pas qu'il faut tenir compte de la météo ...la pluie peut tomber à tout moment. 

 


 

joints


La pose doit- être non seulement de niveau mais rectiligne ...sinon c'est la cata.
Il faut impérativement travailler à la ficelle ou sur des guides et suivant des angles droits  .

 

Il est plus facile de rectifier l'alignement en travaillant par zone de maximum 2 m² selon le temps de prise de la colle . S'il fait sec il est préférable de réduire la zone.

L'encollage se fait en deux couches, la première est mise à la plâtresse sur une surface de 1 m² et la deuxième avec le peigne sur une surface plus petite et en passant la spatule de bas en haut et puis de gauche à droite . 

 

 

La colle est de type Flex  classification C2TE. , il faut compter  2kg au m²   . Le choix de la marque importe peu, il est par contre important d'utiliser un  produit adapté à la situation comme  FLEXcement® PLUS C2TE de   PTB 

 

mosaique_ajustage.jpg

 

 A l'atelier  mes mains  sont mes yeux ...ici c'est idem .

 

Le travail est agréable si et seulement si il est bien préparé ,  la margelle est parfaitement alignée et de niveau ,  les parois sont planes , c'est parfait .

Une fois les  repères et marquages effectués,  il n'y a pas de raison de commencer d'un endroit plus que de autre,  pour ma part j'ai opté pour un coin et un recouvrement par bande sur toute le périmètre . Toutes les théories sont bonnes , en ce qui me concerne c'est une question de  "feeling".  



L'usage d'une batte de carreleur est fortement recommandé mais il faudra y aller avec douceur, il s'agit de pâte de verre !  Il faut que les carreaux s'enfoncent suffisamment dans la colle, mais que celle-ci ne remonte pas trop sur les bords , c'est une question de pratique .




mosaique_batte.jpg

 
 

mosaique2_colle.jpg
 

 

Pour un travail soigné il est impératif de conserver des joints égaux entre toutes les trames . Ce n'est possible que si  les ensembles  sont bien alignés et d'équerres .  Il vaut mieux passer un peu de temps à tracer des lignes au cordon "poudreur" que de foncer et de se trouver à des décalages disgracieux ...certains diront que dans l'eau cela ne se voit pas mais  ça ne fait pas de mal de bien faire les choses .
 

mosaique2_angle.jpg


 

Pour découper les petits triangles j'utilise un petit gabarit et un simple coupe verre ...une pression est la coupe est nette . Les autres découpes se font à la pince "japonaise" . La mâchoire de la pince doit couvrir un tiers du carreau, un petite pression et le tour est joué.
 


coupe_mosa2.jpg

 

coupe_mosa.jpg
 

escalier_mosa.jpg

mosaique2_coin.jpg

 

 sol_ajustage2.jpg

 

sol_ajustage2.jpg

 

La météo annonce un peu de pluie pour les prochains jours ,  le rejointoiement commencera donc par le sol  , il n'est pas raisonnable de penser tout faire en un jour.

S'il faut rejointoyer les parois les pieds dans l'eau c'est pas catastrophique . Pour le sol , le mélange  assez liquide, pour les parois il aura la consistance d'une pâte à gaufre de Bruxelles

Il est conseillé de travailler avec des gants et une petite raclette de maçon . Pour bien remplir tous les espaces on travaille de bas en haut et ensuite en diagonal, c'est une question de coup de main .

Une fois le ciment légèrement sec il est temps de  passer une éponge  sèche en oblique pour  charger le joint sans le creuser .  Une petite heure plus tard, on passe une éponge humide dans le sens des joints pour nettoyer les bords des joints et des carreaux . Il ne doit rester sur les carreaux qu'un film laiteux qui partira lors d'un prochain nettoyage .



 

joints.jpg

Début du travail : 14/05/2010 --Fin du travail : 30/05/2010

En tenant compte des conditions météorologiques il aura fallu 6 jours pour carreler l'ensemble du bassin  .   C'est  un travail de patience, pénible au niveau des jambes , du dos et  des doigts .  

 

Nettoyer trop rapidement à grande eau est à proscrire...le ciment manque sa prise et s'écrase ...un peu de patience et tout ira bien. 

Le produit pour les joints n'est pas du simple ciment (*) , c'est un produit spécialement développé pour les endroits sous eau avec présence d'agent chimiques et bactériologiques divers .... il faut donc être attentif à choisir un produit adapté mais sans succomber aux chants des sirènes  et flasher sur le  "spécial piscine ".  

La firme belge  PTB  commercialise un tel produit  par sac de 5Kg dans diverses couleurs ....
Il faut compter  1kg à 1.5 kg au m²  soit 20 Kg pour les 17.5 m² du sol et 25 kg pour les 22m² des parois ( mélange plus sec ) . 9 sacs auront suffit !





(*) D'aucuns font des joints au ciment pur, avec un peu d'hydrofuge et de la colle,  j'avoue y avoir pensé , c'est prendre beaucoup de risques à long terme . Quelque soit la qualité des joints, Il faudra éviter d'utiliser de l'acide chlorhydrique et le nettoyeur haute pression si on veut ne pas voir les joints se dégrader avant  10 ans .


 

 

Pour info : Les colles et  le ciment de rejointoiement sont également disponibles dans la marque Cermi  :  colle flex et  joint HRC  .


Page lue 24546 fois


Réactions à cet article

Réaction n°6 

par Administrateur le 07/06/2021 @ 07:20
Bonjour,
S'il y a de la colle entre les joints à la pose  il est conseillé de l'enlever car effectivement les produits de jointoiement  peuvent avoir des couleurs différentes . Maintenant il faut voir ce que vous entendez par  "plein de colle qui débordent"  car même si la couleur des joints est la même que celle de la colle ça va pas être beau  .

Ceci dit au niveau des joints il y a probablement plus important , il faut un produit  résistant car les joints peuvent se dégrader avec les produits  chimiques utilisés pour le traitement de l'eau et l'usure du au passage du balais voire du robot .

Réaction n°5 

par Sophie le 06/06/2021 @ 22:07
Bonjour monsieur, 
Mon piscinisye est occupé chez moi à mettre les mosaïques .
Quand il les mets, il y a plein de colle qui débordent dans les joints.Il me dis que ce n est pas grave, su en rejointoyant on ne le verra plus car c est de la même couleur.Ok mais qu en est il de l étanchéité ?
Merci de me répondre rapidement car nous stressant beaucoup en voyant ces méthodes de travail. 
Merci

Réaction n°2 

par Patrice le 24/04/2018 @ 23:04
Bonjour,Votre article est très intéressant et m'a apporté quelques conseils utiles.Néanmoins j'aurai une question supplémentaire et je vous en serai reconnaissant si vous me donniez votre point de vue : c'est un spa que je carrelle avec de la pâte de verre comme dans votre article. Ce spa est circulaire. Pour y descendre j'ai prévu deux marches, elles même circulaires. Elles ne sont pas concentriques avec le spa mais forment 2 bosses qui s'appuient contre la paroi du spa en augmentant de diamètre quand on y descend. Ma question : quel principe dois-je suivre pour carreler ces 2 marches ? ou comment dois-je poser le carrelage par rapport à cette forme circulaire (le même problème se pose également pour l'assise et les parois verticales du spa). Merci pour votre réponse. Bonne soirée. Patrice 

Réaction n°1 

par Duck_03 le 17/09/2017 @ 17:52
Excellent travail et quel courage . Bravo

Recherche
Recherche
Nous contacter
Météo