Au menu de l'Atelier

Visites

 1398779 visiteurs

 10 visiteurs en ligne

La terrasse est terminée , on peut passer à la réalisation de la petite pergola .

En savoir plus sur les travaux de pavement de la terrasse .

Plojet et plans de la pergola :

La nouvelle pergola fera 3 m sur 3m , le sol sera couvert de caillebotis  en bois exotique  . Les poteaux arrières seront plus courts afin d'avoir un pente 

Pergola_3D.jpg

Les poteaux  nécessitent un travail en atelier  .



Ils sont constitués de 3 chevrons de 4.5cm  assemblés par des traverses afin de former un angle droit de 40 cm de côté  . 


L'assemblage est fait de tenons et mortaises. 

La coupe des tenons est faite pour être les plus longs possibles , ils sont coupés à mi-bois et se chevauchent dans la mortaise .


Les traverses du bas qui touchent le sol sont en bois exotique imputrescible  collés et vissées par le dessous à l'aide de vis Inox , ce sont ces traverses qui seront fixées au sol .




Plan de débitage :

Pergola_poteaux.jpg

Les chevrons de 4.5cm  en sapin traités en autoclave sont fournis en longueur de 3 m . Il faut les couper suivant le plan afin d'avoir  

6 x 220 cm  >  montants avants

6 x 190 cm  >  montants arrières

24 x 45 cm  à 39 cm >  traverses

Vu les pertes occasionnés pour des montant de 50 cm de large ils seront de 40 cm . Le plan papier reste bon sur le principe , c'est à présent le plan d'atelier qui sert de référence . Ce plan reprend les coupes à dimensions réelles tracées sur une planche de bois .

BoisPergola.jpg

Le plan d'atelier fait sur une chute MDF

MarquageMontant.jpg

Marquage des mortaises .

Mortaise1.jpg

Réalisation des mortaises

Tenon1.jpg

Usinage des tenons .



Tenon2.jpg

Tenons et mortaises presque terminés 

Quelques traits de scies pour couper le tenon à mi-bois , vérifier que tout s'ajuste bien et l'ensemble peut être collé .
Il est nécessaire d'utiliser le colle polyuréthane et de vérifier que l'assemblage est parfaitement d'équerre  .

Assemblage2.jpg

Assemblage2.jpg

Il n'est pas nécessaire de mettre beaucoup de colle , elle va gonfler et risque de déborder ce qu'il faudra nettoyer à la râpe ou au ciseau , autant l'éviter autant que possible .
Les tenons sont biseautés et enfoncés à l'aide d'un maillet en bois . L'ensemble est maintenu à serrage dans un coin de l'atelier ce qui permet de garantir un bon équerrage des assemblages . 

 

Collage0001.jpg
 

Pré-positionnement  des pièces de bois  dans un angle de l'atelier.
 

Collage0001.jpg

Encollage des tenons dont les bouts sont biseautés.

Collage0001.jpg

Enfoncement au maillet 

Collage0001.jpg

Mise sous pression durant la prise de la colle.

Les pièces de bois sur lesquelles les poteaux seront fixés à la semelle en béton de la terrasse seront en contact fréquent avec l'eau , il faut utiliser un bois  dur qui résiste naturellement à l'humidité permanente . Il me reste un petit plateau de chêne à l'atelier , c'est parfait .
Une fois coupé à dimension les planches sont assemblées à mi-bois pour former une équerre  . 

La découpe se fait à la scie à ruban , c'est plus rapide et aussi précis qu'à la tenonneuse d'autant plus que les planche ne sont pas rabotées .
Les planches sont simplement collé à la colle polyuréthane et mis sous presse .

 


Mi-bois1.jpg

Marquage des traits de scie à mi-bois.

Mi-bois1.jpg

Utilisant d'une cale  " martyr " pour servir de guide  d'équerrage .



Mi-bois1.jpg

Inutile de mettre trop de colle , elle prends beaucoup de volume en séchant.


 

Mi-bois4.jpg

Mise sous presse  durant quelques heures .

Base_poteau1.jpg

Les bases sont collés et visés à l'aide de vis en inox .

Base_poteau1.jpg

Huile_poteau1.jpg

Les poteaux peuvent-être traité à l'huile teinté brun foncé

Huile_poteau1.jpg

L'huile dans le pot n'a pas du tout la teinte finale, il faut attendre un peu .

Contreventement :


Il s'agit de mesures à prendre contre les déformations ( flambage, déversement )  de la structure sous l'effet des charges  liées aux intempéries , principalement  dues à la force du vent . 

Le contreventement est assuré par des renforts ( liens) qui maintiennent les angles droits sur le plan vertical et horizontal . 
Le théorème de Pythagore est la pour nous rappeler le lien qui met en relation les longueurs des côtés dans un triangle rectangle ....en d'autres termes , si les côtés d'un triangle ne changent pas il n'y a aucune raison de voir les angles changer et donc la structure se déformer .

La petite illustration permet de constater l'allongement de la ligne rouge lorsque le toit est soumis partiellement  à une forte  pression du vent  .

Si cette  diagonale ne bouge pas alors que les côtés du cadre restent les mêmes  , la structure ne bougera pas .

ContreventementH.jpg
Déformation horizontale au niveau du toit

ContreventementV.jpg

Déformation verticale au niveau des poteaux 

Les liens ( contrefiches)  de contreventement sont de la même section que les bois à lier , la distance B est de 60 à 50 cm minimum et l'angle A est dev40 à 45 ° afin d'assurer un bon lien entre le poteau et la poutre et en même temps diminue le fléchissement de la poutre . Le contreventement du toit peut-être assuré par le type de couverture et son mode de fixation . 

ContreventementL.jpg

Placement des liens de contreventement 

Structure du toit :

Le montage est fait de sorte de permettre la pose d'un couverture "légère " qu'il s'agisse de tissus ou de canisse  qui pourront être pendus aux longerons .

Les voliges  20 * 95  voire 120  sont boulonnées aux poteaux  , un chevron vient en renfort, il est  visé à la volige et soutenu par les entretoise  . Cet ensemble  supporte les longerons  ( 45 * 90) .

Pergola_toit1.jpg

Le montage sur place nécessite quelques presses à mains qui servent à maintenir les planches 
Les planches sont coupées après fixation à l'aide des boulons de 6mm. L'essentiel est de bien vérifier l'aplomb des poteaux et le niveau des planches de rive .
Il reste ensuite à couper les petit chevrons 

PergolaLise1.JPG



PergolaLise2.JPG

Le ceinturage avec les planches de rive étant terminé je place des chevrons et les longerons qui supporteront la protection solaire .
Les chevons sont fixés  à raz de la planche de rive à l'aide de longues vis tous les 50 cm . Viennent ensuite se poser dessus les longerons dont les extrémités ont été coupés de façon à reposer  partiellement  sur le chevron .  Je termine par le placement des entretoises qui sont mises à serrage afin d'éviter le gauchissement des longerons .

SupportToitPergola.JPG

PergolaFinie1.JPG

Voir l'étape suivante 


Date de création : 12/01/2018 @ 08:10


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Recherche
Recherche
Extra___ordinaire

A voir aussi

Soum.png
MarieFifi.jpg
Bloc.jpg

Webmaster - Infos
 
Texte à méditer :  La musique est un bruit qui coûte cher.  (Léopold II)