Au menu de l'Atelier

Visites

 1398791 visiteurs

 11 visiteurs en ligne

1.Préparation de l'ébrasement!

Je prépare un ébrasement de 10cm avec une rainure latérale afin d'ajouter par la suite les planches nécessaires pour couvrir l'ensemble de la maçonnerie. Ce qui se fera dans le cadre d'un futur aménagement !



Un petit peu de calcul et de la précision seront nécessaire pour déterminer la longueur du listel.




 



Les planches sont rabotées et mises à longueur. Il faut compter 5mm en plus que la hauteur de la porte. Les listeaux seront débités en fonction des dimensions exacte de la rainure.



Cette rainure se fait en fonction de l'épaisseur de la porte + 0,5mm . Il ne faut pas que la porte force sur le listel. Elle fait 3 à 4mm de profondeur. La partie vue du listel sera de 10mm.

Coller le listel à cet instant compliquerait considérablement le travail de défonçage. Une petite marque sur le chant de la porte identifie le haut et le côté paumelle de la porte.


 


Rainure de 12mm de large, 4mm de profondeur.


Préparation des listelles.




2.Pose de la quincaillerie.

Le listel du côté des paumelles est provisoirement mise en place.

Après avoir maintenu par une presse le montant de l'ébrasement sur la porte - en faisant très attention à ne pas se tromper ni de côté, ni de sens - nous passons au marquage de l'emplacement des paumelles. Un petit trait suffit, il sera repris à l'équerre sur la partie intérieur de la planche.





Marquage des paumelles.




Le travail se fait à la défonceuse portative. Un fraise de 16mm est placée sur la machine. La profondeur est fonction de l'épaisseur des paumelles.
Un réglage fin est nécessaire afin d'éviter les défauts d'affleurement.

Pour la largeur la mesure se fait par rapport au listel...cette mesure sera ensuite reportée sur la face de référence de la porte.
 


Réglage de la profondeur


Réglage de la largeur.




Il reste à donner une petit coup de ciseau pour arrondir les angles. Cette opération peut être évitée par l'utilisation de paumelles à coins arrondis. Encore faudra-t-il disposer d'une fraise au diamètre adéquat.
 


Réglage de la profondeur



L'utilisation d'une planche "martyr" évite le détachement des fibres et augmente la surface de contact de la table de la machine lors du défonçage.

La même méthode de travail est mise en oeuvre pour ce qui concerne la serrure.
Un traçage précis et un travail soigné est le garant d'un bon résultat.

Les listeaux peuvent à présent être collées...les paumelles fixées correctement.
 


La paumelle resort de 5mm (épaisseur chambranle)


 

La quincaillerie est placée




3.Finition.


Nous assons à présent au ponçage. J'utilise une machine à bande. Il faut toujours travailler dans le sans des fibres...commencer par du gros grain et terminer par du très fin. La dernière passe se fait à la main, le fini se ressent plus du bout des doigts qu'à la vue.

Avant d'assembler l'ébrasement nous appliquerons deux couches de vernis.
Pour garder la clarté du bois j'utilise un produit incolore. Après la première couche je rabats les fibres soulevées par le vernis.






Vernis transparent, séchage rapide sans odeur

Détails du produit




La porte est prête à être installée



Il ne faut pas oublier de passer un fin papier de verre entre chaque couche.
Ce n'est qu'après le placement qu'une dernière couche de vernis sera appliquée sur l'ensemble . Il restera en effet toujours bien un petit trou à boucher, ou une retouche à faire.

Début du dossier.


Quelques modèles de portes en chêne .


Date de création : 27/08/2007 @ 10:27


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Recherche
Recherche
Extra___ordinaire

A voir aussi

Soum.png
MarieFifi.jpg
Bloc.jpg

Webmaster - Infos
 
Texte à méditer :     Tous les changements sociaux naissent de la passion des individus.      Margareth Mead